vendredi 30 décembre 2011

Salade de haricots de mamie Gabye

Cette salade est sans aucun doute ma favorite d'entre toutes. C'est une recette qui vient de la mère de mon père, Gabrielle (Gabye pour les intimes). Si je n'en mange pas au moins une fois par année, j'ai la nostalgie des haricots, c'est certain. D'aussi loin que je me souvienne, j'en mangeais toujours un gros bol le lendemain de Noël pour dîner ou comme collation. Ma mère s'est maintenant approprié la recette et elle la fait souvent dans des partys de famille. C'est toujours un gros hit : le mélange du sucré-salé-vinaigré, des textures... du bonbon!

J'en profite aussi pour vous souhaiter une merveilleuse année 2012! :D








1 boîte d'haricots verts (19 on.)
1 boîte d'haricots jaunes (19 on.)
1 boîte de fèves rouges rincées et égouttées
1 poivron vert, en dés
1 poivron rouge ou jaune, en dés
1/2 oignon rouge, coupé en fines rondelles
2 gousses d'ail, pressées

Pour la vinaigrette :

Dans une casserole, faire chauffer jusqu'à dissolution :

3/4 de tasse de sucre blanc
2/3 de tasse de vinaigre blanc
1/4 de tasse d'huile végétale à salade
1 c. à thé de sel
Poivre

Verser la vinaigrette sur les légumes. Réfrigérer 24 heures avant de servir en brassant à l'occasion, c'est primordial! La vinaigrette est une genre de marinade, c'est la raison pour laquelle on sert la salade à l'aide d'une cuillère avec trous (afin d'enlever l'excédent de vinaigrette au service). C'est tellement bon, je vous conseille fortement de l'essayer!


vendredi 23 décembre 2011

Salade d'orzo citronné, légumes et feta

Le temps des fêtes est à nos portes mesdames et messieurs! À compter de 22h ce soir, je serai en vacances, yay! Je profite de ma petite période d'accalmie pour vous présenter cette recette de salade bien simple, mais franchement savoureuse. Et aussi pour vous souhaiter....


UN JOYEUX NOËL ET UN BON TEMPS DES FÊTES À TOUS :)






Alors pour cette salade, vous aurez besoin :

454 g. d'orzo cuit dans du bouillon de poulet
1/2 tasse de feta en dés
1 échalote française, hachée finement
1 poivron rouge, en dés
1 poivron jaune, en dés
1 casseau de champignons, en dés
Une grosse poignée de persil haché
Sel et poivre

Pour la vinaigrette :

1/3 de tasse d'huile végétale
Le jus et le zeste d'un citron
1 gousse d'ail, hachée finement
1 c. à soupe de moutarde de meaux
1 c. à soupe de vinaigre balsamique
3 c. à soupe de crème sure
Sel et poivre

Fouetter la vinaigrette et verser là sur le mélange d'orzo. Réfrigérer au minimum 1 heure, puis déguster! Si vous n'aimez pas trop citronné (outrage! ;), mettez seulement le jus et le zeste d'un demi citron.

Profitez de la neige, il fait tellement beau! Bon temps des fêtes!

mercredi 21 décembre 2011

Lasagne à la viande et aux légumes

Gros clin d’œil à Nathalie ici, qui avait une merveilleuse recette de lasagne à la viande et aux légumes. ;)

J'ai fait quelques modifications et je vous le dis en grand : cette lasagne fût absolument délicieuse! Spécialement servie avec un peu de mon huile pimentée maison, (ici).  J'ai largement augmenté une partie de la recette, et vers la fin du processus, je me suis demandé si je n'avais pas un sérieux problème mental au niveau du dosage. J'avais tellement de sauce, on aurait dit que j'étais complètement tombé sur la tête. J'avais en main une recette complète de sauce à spag.! Finalement, j'ai pu faire deux lasagnes, et 'dites donc' (es-tu content le frère!), ce fût excellent!





Il vous faudra :

20 pâtes à lasagne 'Ready Oven' de Barilla
2 boîtes de tomates broyées (796 ml)
1 boîte de sauce tomate (680 ml)
1 petite canne de V8
1 livre et demie de porc haché extra-maigre
4 c. à soupe d'huile d'olive (divisé) + 1 c. à soupe de beurre
2 oignons, en dés
1 poivron rouge, en dés
3 courgettes, en dés
1 boite de champignons, en dés
1/2 tasse de persil haché
4 gousses d'ail, pressées
2 c.a.soupe de cassonade
1 c. à soupe d'herbes italiennes séchées
1 c. à soupe de basilic séché
Sel et poivre
Fromage râpé (environ 3 tasses)




Faire sauter la viande avec l'huile d'olive + beurre. Réserver. Faire sauter les légumes (avec 2 c. à soupe d'huile), les herbes séchées et l'ail. Mélanger tous les ingrédients (sauf le fromage), laisser mijoter 1 heure à feu doux en brassant occasionnellement.


Béchamel :

2 tasses de lait
3 c.a.s de beurre
3 c.a.s de farine
Sel et poivre

Pour la béchamel,

Dans une autre casserole : faire chauffer le beurre, puis la farine afin de faire un roux (environ 1-2 minutes), puis le lait en fouettant constamment (pendant environ 5-7 minutes).


Monter :

Dans un gros plat à cuisson (ou deux)

Un peu de sauce tomate
Pâtes Barilla
 
Un peu de sauce tomate
Un peu de béchamel
Un peu de fromage râpé
Pâtes Barilla
Répéter 4 fois, et finissez avec du fromage râpé!


J'ai lavé amoureusement des champignons... pour par la suite les échapper par terre... Pour ne pas être impoli, je dirai ceci : *%&$ me. J'ai donc opté pour une canne de champignons tranchés, je n'ai pas osé les relaver...






lundi 19 décembre 2011

Tartinade d'avocats au paprika fumé

Voici une recette simplissime qui demande peu d'effort, tout en étant excellente. Préparée sur un coin de table, ça ne vous prendra pas plus de cinq minutes et vous aurez cette délicieuse tartinade à déguster! Avec des triangles de pita ou des craquelins, c'est parfait pour l'apéro.





2 avocats bien mûrs, en dés
Le jus d'un demi citron
2 c. à soupe de mayonnaise
1 oignon vert, en tranches
1/2 c. à thé (ou plus) de paprika fumé
1/2 c. à thé de sambal oelek
Sel et poivre
Persil haché, en garniture

Mélanger tous les ingrédients, sauf le persil. À l'aide d'une fourchette, piler le mélange jusqu'à la texture désirée. Personnellement, j'aime bien qu'il reste des petits morceaux d'avocats. Servir avec un peu de persil en garniture, et voilà!


vendredi 16 décembre 2011

Casserole de poulet et légumes à la portugaise

Lorsque j'ai vu Hélèna préparer cette recette de poulet à l'émission de Di Stasio, j'ai tout de suite su que j'allais la reproduire dans ma cuisine. Parce que moi, le citron, j'aime ça, et pas rien qu'un peu! C'est lors de ma visite au Adonis hier que je me suis procuré six belles grosses cuisses de poulet. Il n'en fallait pas plus pour que je me lance dans la préparation de cette magnifique recette. J'ai mis ma touche personnelle en y ajoutant des tranches de citron, ce qui a donné au mélange une touche citronnée bien agréable.

La recette originale se faisait avec un poulet en 8 morceaux. Mes cuisses étant gigantesques (celles du poulet là!), j'ai donc dû rajouter plus de bouillon. Le résultat est au-delà de mes attentes, définitivement à refaire, en variant les légumes. J'ai servi avec un riz assaisonné avec du zeste de citron (oh que oui!).





6 cuisses d'adonis
Gros sel
Jus d'un citron
3 grosses gousses d'ail, hachées
2 c. à soupe de paprika fumé (pimenton)
1/4 de tasse d'huile d'olive
2 tasses et demie de bouillon de poulet
1/2 tasse de vin
3 feuilles de laurier
1 c. à soupe de sambal oelek
1/4 de tasse de persil haché
1 citron, en tranches
1 barquette de tomates cerises, coupées en deux
1/2 rutabaga, en bâtonnets
2 carottes, en rondelles
2 patates douces, en rondelles
1 oignon, en quartiers

Frotter le poulet avec du gros sel et les arroser du jus d'un citron. Laisser reposer au réfrigérateur environ 1h.

Dans une bol, mélanger l'ail, le paprika, l'huile d'olive, le bouillon, le vin, les feuilles de laurier et le sambal oelek.

Dans une rôtissoire, disposer les tomates, les légumes, les tranches de citron et le poulet. Y verser le bouillon assaisonné et le persil, bien mélanger afin que tout soit bien enrobé. Placer les cuisses de poulet sur le dessus, côté peau vers le haut, afin qu'elles bronzent bien. Cuire environ 1 heure à 400F (ça m'a pris un peu plus de temps). Vérifier la quantité de liquide à mi-cuisson et arroser le poulet à quelques reprises. Servir très chaud, avec des quartiers de citron si désiré!

Réchauffé le lendemain en lunch, c'est le top!

jeudi 15 décembre 2011

Virée au Adonis DIX-30

Lorsque j'ai appris qu'Adonis ouvrait une succursale au DIX-30, j'étais ravi. C'est quand même à 20 minutes de chez moi, mais j'aime aller dans des marchés différents de ceux que je visite habituellement. C'est aujourd'hui, le lendemain de l'ouverture, que je me suis décidé d'y mettre les pieds. Un jeudi midi, avec des intenses rafales de pluie, le stationnement était jam pack! J'ai eu la chance d'avoir une petite place pour ma voiture juste à côté de la porte (yahoo)! Par contre, j'ai dû me faufiler dangereusement devant un moron un monsieur qui était sur les hasards et qui bloquait pratiquement le chemin pour tout le monde...

J'ai été surpris par la grandeur de cette épicerie, c'est énorme en fait. J'ai beaucoup apprécié le choix de fruits et légumes frais, à prix très bas disons-le. Nombreux sont les beaux produits, mais j'ai eu peu de chance d'explorer les prêts-à-manger, comme les olives marinées, les fromages, les viandes et fruits de mer typiques de cet endroit, étant donné l'achalandage. J'ai fait le tour au grand complet du marché, et je dois dire que j'ai beaucoup apprécié. Il y a même un genre de petit casse-croûte au fond du magasin, une bonne façon de goûter à leur légendaire pita shish-taouk (3$). Pour la dégustation, ce sera pour une prochaine fois, je n'avais pas l'appétit nécessaire.

Voici ma récolte. Le tout, pour 30 beaux dollars!




6 cuisses de poulet (dodues!)
1 paquet de goberge congelée
1 camembert 'l'Extra' (Gagnant du prix 2010 du meilleur Camembert!)
1 ananas
1 botte de persil frisé
3 belles bottes d'oignons vert
2 bottes de radis
1 barquette de tomates cerises
1 paquet de vermicelles de riz
1 paquet de pâtes à soupe (tubetti)
1 paquet d'acini di pepe
1 sauce ponzu (sauce soya aux agrumes)
1 petite conserve d'harissa
1 boîte de paprika fumé
1 sauce aux tomates Barilla

Une aubaine vraiment!

Le seul bémol, c'est l'utilisation des sacs en plastique rendu à l'emballage... Je m'explique : en arrivant là-bas, dans ma voiture, j'avais deux sacs en tissus. Je me suis dis, bon, je vais prendre leurs sacs en plastique, je n'en prend jamais normalement et c'est toujours utile d'en avoir 2-3 sous la main à la maison... Erreur!! Sans blague, ils emballent plus qu'allègrement. Je suis ressorti avec douze, DOUZE sacs en plastique! Pour le nombre d'articles que j'avais, je suis resté l'air bête o.O. Alors, tenons le pour dit, apportons nos sacs en tissus, et fréquentons l'Adonis du DIX-30!

Je ne blague pas, hein!


mardi 13 décembre 2011

Confit d'oignons au vin rouge

Quoi de plus agréable à recevoir qu'un cadeau gourmand, préparé avec amour? Cette année, je donnerai à mes proches des pots d'huiles pimentés ainsi que ces pots de confit d'oignons au vin rouge. La surprise est gâchée pour certains étant donné qu'ils me lisent, mais bon, ils seront contents quand même! Je vais essayer de dénicher une troisième recette pour compléter mes cadeaux, car il me reste environ 8 pots Bernardin vides (ce sera ma recette secrète, publiée seulement après les fêtes!).

Voici les petits pots, pas encore identifiés par contre. Je vais aller acheter des petites décorations et du raphia afin de les rendre jolis pour les yeux. La recette (inspiration ici) donne environ 6 pots de 250 ml, plus 300 ml que vous consommerez immédiatement.



Alors pour ce confit, vous aurez besoin :

10 gros oignons, épluchés, en fines tranches
3 c. à soupe de beurre
1 c. à soupe d'huile d'olive
1 tasse de vin rouge sec
4 c. à soupe de vinaigre balsamique
1/4 de tasse de cassonade
3 c. à soupe de sirop d'érable
Sel et poivre



Épluchez d'abord les oignons.



Tranchez-les et pleurez un petit brin. S'ils sortent du réfrigérateur, vous ne verserez probablement pas de larmes par contre!




Faire fondre le beurre avec l'huile d'olive, y ajouter les oignons, le sucre et le sirop d'érable et cuire à feu doux, environ 35 minutes, jusqu'à ce que le tout soit légèrement coloré, en remuant de temps en temps.

Verser le vin rouge et le vinaigre balsamique.

Saler et poivre, puis poursuivre la cuisson une vingtaine de minutes en remuant souvent. Laisser tempérer avant de mettre en pots. C'est la première fois que je faisais du cannage et j'ai été agréablement surpris, c'est très simple! Suffit de suivre les règles de salubrité et tout va comme sur des roulettes.




Ce confit est vraiment excellent, c'est ma grand-mère qui me l'a fait découvrir. Avec du pâté de foie, des viandes, des fromages, avec une raclette, dans un grilled cheese, c'est fabuleux!

Hier soir, j'en ai mis une bonne couche sur un brie double crème avec un peu de sirop d'érable et des noix, puis j'ai enfourné afin de faire fondre le tout. J'ai oublié de prendre le brie en photo par contre! J'ai servi avec une ciabatta ainsi qu'une salade mesclun (ma vinaigrette ici) et un filet de saumon en croûte de noix (recette ici).




Le tout se mariait étrangement bien!

dimanche 11 décembre 2011

Risotto à la milanaise au poulet et aux asperges

Il fût un temps, l'homme que je suis ne cuisinait pas le risotto. Heureusement, cette période est révolue. Non mais, franchement... Le risotto, c'est facile à concocter, et c'est incroyablement bon. J'irais même jusqu'à dire que c'est plus simple qu'un plat de pâtes le moindrement élaboré.

Mon frère, étant en voyage au Mexique avec sa belle, a manqué le fameux risotto au bacon de Daiva. Just too bad, il se faisait griller la couenne dans le désert ;). Alors aujourd'hui, je voulais lui faire connaître mon nouveau dada. Je suis tombé sur la recette de la célèbre Isa, qui nous proposait un très prometteur risotto de poulet à la milanaise. Personne ne fût déçu, excellente recette! Seul bémol Isa, tu utilisais beaucoup de riz arborio pour très peu de liquide, alors j'ai dû modifier un brin la recette. Je ne sais pas si c'est ta méthode de cuisson qui n'est pas similaire à la mienne... en tout les cas, ce fût paradisiaque!




Je vous présente ici la version modifiée (pour cinq personnes en plat principal) :

1/4 de tasse de beurre
1 lb de demies poitrines de poulet, émincées
1 gousse d'ail, hachée
1 botte d'asperges (cuites, coupées en tronçons de 2 pouces)
2 tasses de riz arborio
2 litres de bouillon de poulet, chaud
1/2 tasse de vin rouge (n'ayant pas de blanc, j'ai fait l'essai... exquis!)
1 c. à soupe de paprika (mon remplacement du safran, n'en ayant pas sous la main)
Sel et poivre
3/4 de tasse de parmesan râpé
Persil haché, garniture (j'ai la maladie du persil en garniture, oui)


Dans une poêle, faire chauffer 1/4 tasse de beurre.
Ajouter le poulet, l'oignon et l'ail et faire revenir environ 4-5 minutes, en touillant une ou deux fois.
Ajouter le riz, bien mélanger et faire cuire jusqu'à ce que le riz soit translucide (environ 2 minutes).
Mouiller avec le vin. Ajouter le paprika pour pallier à l'absence du safran - également pour éviter la couleur mauve due au vin rouge.
Incorporer le bouillon de poulet chaud, une louche à la fois en remuant continuellement, et ce, jusqu'à ce qu'il n'y ait plus de bouillon (peut prendre environ 30-40 minutes, avec cette quantité de riz)
*À 5 minutes avant la fin de la cuisson du risotto, ajoutez les tronçons d'asperges.

Goûter souvent, il est primordial de surveiller la cuisson du riz. Lorsque le tout est prêt (al dente), retirer du feu, incorporer le parmesan et rectifier l'assaisonnement. Garnissez de persil et d'un peu de parmesan râpé pour le service. Personnellement, je ne rajoute jamais de beurre à la fin, je trouve que le tout est suffisamment onctueux et goûteux.

J'ai de la difficulté à vous expliquer comment c'était bon. Je vous conseille donc de l'essayer!

samedi 10 décembre 2011

Fudge infaillible

Et voilà, c'est fait, mon premier dessert sur ce blog! Assez fastoche et rapide comme recette, je pouvais difficilement me planter. Ce fudge vient de Ricardo, et je dois dire que malgré sa simplicité, le résultat est vraiment savoureux. Fondant et bien chocolaté, avec le petit croquant des noix de Grenoble en plus, délicieux!

Premier dessert posté ici, oui, mais je tiens à mentionner que c'est mon deuxième dessert à vie (en excluant l'aide que j'apportais parfois dans la cuisine quand j'étais petit :). Je n'ai pas la dent très sucrée, vous l'aurez compris. Par contre, ma famille oui, alors je crois que je vais me faire un devoir (et un plaisir) de préparer un dessert une fois par semaine.


Je découvre en tout cas que du chocolat, c'est difficile à prendre en photo!





1 boîte de 300 ml de lait concentré sucré (Eagle Brand, faible en gras)
15 carrés de chocolat mi-sucré, hachés
3/4 de tasse de noix de Grenoble, grillées et hachées


Tapisser de papier parchemin un moule carré d'environ 20 cm.

Dans une casserole, chauffer le lait concentré sucré à feu moyen, en remuant. Retirer la casserole du feu et ajouter le chocolat. Mélanger jusqu'à ce qu'il soit fondu.

Verser dans le moule, recouvrir de papier parchemin, et laisser reposer environ 30 minutes sur le comptoir, puis le mettre au réfrigérateur environ 30 minutes (ou goûtez-y, c'est selon!). Conserver à la température de la pièce.

Et voilà! Prochaine fois, je me lance dans quelque chose d'un peu plus élaboré je vous le promet :).

jeudi 8 décembre 2011

Filet de porc farci aux poires Barlett et Oka, purée de patates douces, rapinis sautés à l'ail et au citron

Je commence à apprécier de plus en plus les filets de porc farcis, spécialement lorsque préparé avec des fruits et du fromage. Je me suis inspiré d'une recette de filet de porc farci aux pommes, à l'emmental et aux échalotes françaises que j'ai faite il y a quelques semaines. Cette fois-ci, j'ai opté pour du fromage Oka et une belle poire Bartlett bien mûre. Les seuls vrais changement notables dans ma recette, mis à part la farce, sont l'utilisation du sirop d'érable et du bouillon de boeuf. Le résultat : vraiment succulent, rien à redire (je m'envoie des fleurs ici!). J'ai préféré de loin le mélange Oka-poire à celui de l'emmental-pomme. Mais bon, les deux sont savoureux et j'en remangerais demain matin.

J'étais en congé aujourd'hui et je dois vous dire que j'ai passé environ quatre heures de suite dans la cuisine pour préparer : un plateau de crudités, un dessert qui sera présenté sur ce blog prochainement (a.k.a, le PREMIER dessert de 'À porc égal', et oui!) et les trois recettes de ce billet. J'ai le haut du dos crispé, mais rien qu'un bon deux heures de tennis ne pourra régler ce soir :)




Le filet de porc farci :

1 gros filet de porc, ouvert en porte-feuille
2 c. à table de moutarde de Dijon
1 c. à table de sirop d'érable
Environ 4-5 tranches épaisses d'Oka
1/2 poire Bartlett, en tranches fines
Sel et poivre

La sauce :

1/2 poire Bartlett, en cubes
1 gousse d'ail, hachée
2 échalotes françaises, en fines tranches
1/4 de tasse de sirop d'érable
1 tasse de bouillon de bœuf
1 c. à soupe de moutarde de Dijon
1/4 tasse de farine

Crème à cuisson, au goût

Débuter en badigeonnant l'intérieur du filet de porc avec la moutarde et le sirop d'érable. Assaisonner puis déposez les tranches de pommes et les tranches de fromage Oka.  Ficeler le filet de façon à ce que la garniture ne sorte pas à la cuisson.

Dans une poêle avec un peu d'huile et de beurre, faites saisir tous les côtés du filet de porc et réserver dans un plat allant au four. Dans la même poêle, faites sauter les échalotes françaises, les dés de poire et l'ail pendant 2-3 minutes. Déglacer avec le bouillon de boeuf, ajouter la moutarde de Dijon, le sirop d'érable et la farine. Brasser un peu pendant 2 minutes en chauffant bien. Napper le filet de porc de cette sauce et enfourner pour environ 30 minutes à 325 afin d'obtenir pour une viande tendre et savoureuse.

À la sortie du four (n'oubliez pas d'enlever les ficelles!), vous pouvez ajouter de la crème à cuisson à la sauce.

On s'est débattu ce coup-ci, je ne sais pas pourquoi, mais on a eu de la difficulté à le déficeler proprement!

La purée de patates douces :

Toute simple, mais fort délicieuse. Je ne l'ai pas passée au robot, j'ai préféré garder une consistance assez rustique. C'est une recette de Jean-François Plante, tirée de son livre Bistro. Mes modifications sont entre parenthèses.

6 pommes de terre, épluchée et coupées en dés (moi 4)
1 tasse de patates douces, épluchées et coupées en dés (moi 2 tasses)
1 rutabaga, épluché, en dés (mon ajout)
1/2 tasse de carottes, en dés (mon ajout)
2 gousses d'ail, épluchées
2 échalotes françaises, épluchées, coupées en quartiers
1/4 de tasse de crème champêtre 15% (j'ai remplacé par 1/4 de tasse de lait)
2 c. à soupe de beurre (pour compenser l'omission de la crème, j'y ai mis environ 3 c. à soupe)
2 c. à thé de sel de céleri (omis)
Sel et poivre

Mettre les légumes, l'ail et les échalotes dans un casserole d'eau salée. Faire bouillir environ 20 minutes, jusqu'à ce que les légumes soient tendres.

Égoutter et remettre dans la casserole. Ajouter le reste des ingrédients en purée à l'aide d'un pilon. Servir immédiatement.

Vraiment excellente cette purée, je vais en refaire sans aucun doute!

Les rapinis sautés à l'ail et au citron :

C'est une recette de Stefano Faita, donnée dans le cadre de l'émission Kampai. J'aime bien lire ses recettes, car comme dit Joël du blog 'Anecdotes de cuisine', il ne crie pas sur papier :).

4 poignées de rapinis (drôle de mesure, j'ai mis une grosse botte)
30 ml d'huile d'olive
1 gousse d'ail hachée
1 piment séché broyé (j'ai mis une pincée)
60 ml d'eau
Jus de citron, au service (mon ajout)

Faire chauffer l'huile dans une poêle quelques instants. Y ajouter l'ail et le piment fort et faire cuire 2 minutes. Ajouter les rapinis et l'eau. Cuire à couvert environ 3-4 minutes jusqu'à ce qu'ils soient al dente. Assaisonner au service, en plus d'un gros filet de jus de citron pour diminuer l'amertume du légume.

Le plat dans son ensemble est bien balancé, le sucré de la poire, du sirop d'érable et des patates douces, le salé du fromage Oka et l'amertume des rapinis. Prochaine fois, j'ajouterai un peu de parmesan râpé sur les rapinis, histoire de rehausser le côté salé du plat!

mercredi 7 décembre 2011

Salade de macaroni au thon parfumée à l'érable

Je vous présente ma salade de macaroni préférée, et de loin! L'ajout du sirop d'érable lui donne une complexité vraiment intéressante. C'est une recette de Nathalie, qu'on peut retrouver sur le site Recettes du Québec. Vous pouvez varier les légumes au goût ou selon ce que vous avez sous la main, ce sera un succès garanti! J'ai modifié légèrement la recette, voici donc sans plus tarder ma version.




454 g. de macaroni
2 boîtes de thon de 170g, égouttées
1 carotte, râpée
1 échalote française, en petits dés
2 poivrons de couleur, en dés
Une grosse poignée de persil haché

La vinaigrette :

1/3 de tasse d'huile végétale
1/2 tasse de mayonnaise légère
2 c. à soupe de vinaigre
1 c. à soupe de moutarde de Dijon
1/4 de tasse de sirop d'érable (l'ingrédient secret!)
Sel et poivre, au goût

Faire cuire les pâtes, les égoutter et les rincer à l'eau froide. Huiler légèrement si elle doivent attendre.
Mélanger avec tous les autres ingrédients et assaisonner au goût.

Vraiment délicieuse cette salade. Les autres légumes que je mets parfois: du céleri, du concombre, des tomates en dés, etc.

lundi 5 décembre 2011

Ragoût de boulettes style 'CB'

Par ragoût de boulettes style 'CB', j’entends les fameux ragoûts Cordon Bleu. Vous savez, ceux en conserve, qui contiennent en une portion la dose recommandée de sodium pour votre journée?... Et bien, je vous présente ici une version excessivement moins trash et surtout, moins nuisible pour la santé! J'ai servi ce ragoût accompagné de frites cuites au four et de petits pois; du vrai comfort food quoi. Par contre, je ne voulais pas que ça goûte Noël, donc: pas de clou de girofle, d'all spice ou de cannelle... je recherchais le goût particulier des ragoûts CB. Celui que l'on déguste (dans mon cas) caché dans la cave, la lumière fermée pour que personne ne me voit (ok j'exagère).








La recette vient du blog 'Le coin recette de Jos' qui elle l'a prise de la célèbre madame Marylo. Donc, pour ce ragoût, voici ce dont vous aurez besoin :


Pour les boulettes :


1/2 livre de chacune des viandes suivantes : porc, veau, bœuf haché (j'ai pris du porc)
1/2 tasse de chapelure
1/2 tasse d’oignon haché fin
1 œuf
3/4 c. à thé de sel
3/4 c. à thé de poivre
1/4 c. à thé de carvi (omis)
1/4 c. à thé de marjolaine (omis)
1/4 c. à thé de basilic séché
1/2 c. à thé de moutarde sèche (mon ajout)
2 gousses d'ail, pressées (mon ajout)
2 c. à soupe de persil finement haché (mon ajout)
Persil, en garniture au service


-Mélanger le tout.
-Façonner les boulettes d'un diamètre d'environ 1 1/2 pouces.
-Faire rissoler les boulettes au four à 350°F, sur une tôle graissée ou recouverte
d'un papier parchemin, pendant 20 minutes.
-Après ces 20 minutes, retourner les boulettes et continuer la cuisson
pendant encore 25 minutes.(j'ai eu besoin de seulement 20 minutes un côté, et 15 de l'autre)
-Égoutter et réserver.

Pour la sauce : 


1 boite de consommé de bœuf
1 boite de crème de champignons (OUTRAGE! C'est mon 'dark side', j'aime bien les crèmes Campbell parfois ;)
1 boite d’eau
1/2 c. à thé de basilic
1/8 c. à thé de thym 
1/4 c. à thé de moutarde sèche (mon ajout)
Poivre du moulin (mon ajout)
1 feuille de laurier
3/4 de tasse de bouillon de légume, de poulet ou de boeuf
1/4 de tasse de farine tout-usage (moi farine grillée)


-Mélanger les 6 premiers ingrédients de la sauce et porter à ébullition.
-Placer les boulettes dans le chaudron, laisser mijoter pendant environ
30 minutes.(j'ai seulement réchauffé durant environ 5 minutes, j'avais peur de trop cuire les boulettes)
-Ajouter 1/4 de tasse de farine à 3/4 de tasse de bouillon refroidi.
-Verser le mélange dans le ragoût et laisser mijoter pour épaissir en brassant fréquemment.
-Servir avec pommes de terre en purée, betteraves marinées, une salade verte, ou tout ce qui vous plaira.
 
Pour les frites au four:


Je vous présente la formidable recette créée par un dénommé Sylvain. On la retrouve sur le site de Recettes du Québec. À faire et à refaire.


5 pommes de terre, coupées en frites, avec ou sans la peau
2 c. à soupe d'huile végétale
1/2 c. à thé de paprika
1/2 c. à thé de poudre de chili
1/2 c. à thé de sel (moi un peu moins)
1/2 c. à thé de poivre
1 c. à thé de dijon (moi une c. à soupe)
1/2 c. à thé de poudre d'ail (mon ajout)


Mélanger l'huile et les assaisonnements. Ajouter y les pommes de terre et touiller. Déposer le contenu sur une plaque avec papier parchemin, de façon à ce qu'aucune pommes de terre ne se chevauchent.


Cuire à 450 durant 20 minutes. Retourner les frites avec précaution et remettre au four pour environ 10 à 15 minutes, dépendamment de la taille de vos frites.



samedi 3 décembre 2011

Pois chiches croustillants '911'

C'est une idée de collation assez inusitée que j'ai dénichée sur le blog du Marché de Sophie. J'ai légèrement modifié la recette pour qu'elle soit vraiment piquante et franchement, c'est de la collation ça! Ça sentait bon dans la maison et c'est un 'snack' santé qui soutient vraiment! Aucun doute dans ma tête que cette recette sera répétée, avec différentes épices pour varier.




1 boîte de pois chiches, rincés et séchés
2 c. à table d'huile d'olive
1/2 c. à thé de sel marin
1/2 c. à thé de poivre moulu
1/2 c. à table de poudre de chili
1/4 c. à thé de cumin moulu
1/4 c. à thé de paprika (moi plus, prochaine fois j'essaie avec le paprika fumé!)
1/4 c. à thé de poudre d'oignon
1/4 c. à thé de poudre d'ail
1/8 de c. à thé de piment de cayenne (moi, beaucoup plus)

Je me suis vraiment laissé aller avec le piment de cayenne et c'est la raison de l'appellation '911' de la recette.

Préchauffer le four à 350F.
Dans un bol, mélanger tous les ingrédients excepté les pois chiches.
Ajouter les pois chiches et les enrober du mélange d'épices
Étendre le tout sur une plaque avec papier parchemin. Enfournez pour environ 40 à 50 minutes, jusqu'à la consistance désirée.

Personnellement, mon four est fort et à 30 minutes de cuisson, c'était parfait. J'ai fait l'erreur de les remettre encore quelques minutes et ils étaient un peu trop croustillants à mon goût. Je vous conseille fortement d'y goûter à partir de 30 minutes de cuisson.

S'il y a des restes, conservez au réfrigérateur. Ça se mange aussi bien tiède que froid!

Imprimer