mercredi 7 décembre 2016

Soupe Bangkok

J'ai cette soupe depuis longtemps dans ma mire, et quand une collègue de travail a publié la recette sur son mur Facebook, j'ai tout de suite décidé que je la faisais le lendemain. Je n'ai pas été déçu : cette soupe Bangkok se rapproche vraiment de ce qu'on peut déguster au restaurant asiatique! J'y ai ajouté des crevettes nordiques ainsi que des champignons, et ce sont des ajouts judicieux que je vous recommande.




Ingrédients (4 portions en entrée)

1 c. à soupe d'huile végétale
1 gousse d'ail, pressée
1 oignon, haché finement
2 c. à soupe de pâte de cari rouge
1/2 c. à thé de curcuma moulu
1/4 c. à thé de poivre de cayenne
2 c. à soupe de beurre d'arachide
1/2 c. à thé de coriandre moulue
1 c. à thé de sucre
1 litre de bouillon de légumes ou de poulet
1/2 tasse de lait de coco
1 barquette de champignons, tranchés
1/2 paquet de vermicelles de riz (225 g.), cuites
1 tasse de crevettes nordiques, décongelées
Laitue iceberg, hachée
Jus de lime et arachides grillées et concassées

Préparation

Dans une casserole, chauffer l'huile et faire suer l'ail et les oignons jusqu'à ce qu'ils soient translucides (ne pas griller).

Ajouter la pâte de cari, le curcuma, le cayenne, le beurre d'arachide et la coriandre moulue, puis bien mélanger. Laisser cuire 1-2 minutes en brassant continuellement.

Ajouter le sucre, le bouillon, le lait de coco et les champignons. Porter à ébullition, puis réduire le feu à moyen et laisser mijoter 15-20 minutes en brassant à l'occasion.

Dans quatre bols, répartir les vermicelles de riz, les crevettes, et la laitue hachée. Verser le bouillon très chaud dans les bols, puis servir. J'ai arrosé le tout d'un filet de jus de lime. On pourrait également parsemer d'arachides grillées et concassées : c'est ce que je ferai la prochaine fois!




______________________
Source : Rythme fm

mercredi 30 novembre 2016

Burritos déjeuner (à congeler)

J'aime l'idée de faire congeler des burritos déjeuner, et j'ai déjà testé dans le passé une version contenant de la saucisse de porc qui m'avait beaucoup plu. Vous trouverez la recette ici. Toutefois, ceux de Cuisine futée que je vous présente aujourd'hui sont à mon avis encore meilleurs. Je crois que c'est l'ajout des haricots noirs et le fait de griller les burritos à la poêle qui font toute la différence. J'ai fait seulement la moitié de la recette, mais en conservant la quantité initiale de haricots noirs et en diminuant légèrement le fromage.


 Avec des bonnes bines à la mélasse de ma grand-mère :)


Ingrédients (16 portions)

1 c. à soupe de beurre ou d'huile d'olive
16 oeufs
16 grandes tortillas de blé entier
3 à 4 tasses de fromage râpé au choix (mis du cheddar)
1 boîte de 540 ml de haricots noirs sans sel ajouté, rincés et égouttés
2 tasses de salsa mexicaine, douce ou piquante
1 tasse d'oignons verts hachés finement (environ 6)

Préparation 

Dans un grand poêlon chauffé à feu moyen-vif, faire fondre le beurre ou chauffer l'huile.

Casser les oeufs directement dans le poêlon et cuire de 4 à 5 minutes en remuant continuellement pour obtenir des oeufs brouillés. Retirer du feu. Ne pas trop cuire : les oeufs baveux sont meilleurs dans cette recette.

Répartir les tortillas sur un comptoir propre.

Déposer 1/4 tasse d'oeufs brouillés au centre de chaque tortilla. Ajouter 1/4 tasse de fromage, 2 c. à soupe de haricots noirs, 2 c. à soupe de salsa et 1 c. à soupe d'oignons verts.




Refermer chaque burrito en repliant les deux extrémités de la tortilla sur la largeur, puis en roulant sur la longueur pour former une pochette rectangulaire.

Chauffer un poêlon à feu moyen sans ajouter de matière grasse, puis griller les burritos environ 2 minutes de chaque côté, jusqu'à ce qu'ils soient légèrement dorés. Personnellement, je les fais griller après la décongélation.

Laisser les burritos refroidir, puis envelopper les individuellement avec de la pellicule plastique, puis ranger les dans un sac à congélation. Ils se conserveront jusqu'à deux mois au congélateur.




Pour servir, décongeler le nombre de burritos désiré au four à micro-ondes environ 2 à 3 minutes, en les retournant à la mi-cuisson. Je suggère de les envelopper individuellement dans un papier essuie-tout avant de les passer au micro-ondes. Si vous ne l'avez pas fait avant de procéder à la congélation, passer les burritos à la poêle à sec afin de les griller. Laisser reposer 1 minute et déguster aussitôt.

___________________________________
Source : Cuisine futée, parents pressés


mercredi 16 novembre 2016

Pasta Con Ceci

Pasta con ceci, comme dans : pâtes aux pois chiches. Cela peut paraître banal comme plat, mais ce ne l'est pas, je vous l'assure. Mes lectures sur différents blogues italiens m'ont permis de découvrir que c'est un plat réconfortant typique de l'Italie, du genre que l'on sert quand on a pas trop le temps de cuisiner, mais que l'on a tout de même envie de bien manger. J'ai été surpris qu'aussi peu d'ingrédients puissent produire un résultat pareil. À essayer quand vous aurez la flemme, ou une envie de manger des pâtes fortifiantes et savoureuses en bouche. Assurez-vous toutefois d'utiliser de bons ingrédients et des pâtes courtes comme des Ditali ou des petites coquilles, qui ont la même taille que les pois chiches.




Ingrédients (3-4 portions)

3 c. à soupe d'huile d'olive extra-vierge
3 grosses gousses d'ail, pelées et hachées finement
1/4 à 1/2 c. à thé de flocons de piment 
5 c. à soupe de pâte de tomate
1/2 c. à thé de sel
1 branche de romarin (les feuilles), hachées finement
1 boîte de pois chiches, rincés et égouttés (540 ml)
1 1/4 tasse de pâtes courtes (Ditali, coquilles, etc.)
3 tasses d'eau (ou bouillon sans sel)
1 croûte de parmesan*
Au service : parmesan râpé, flocons de piments, filet d'huile d'olive

*Si vous n'avez pas de croûte de parmesan sous la main, simplement ajouter un bon tiers de tasse de parmesan râpé à la toute fin de la cuisson et bien mélanger. 




Préparation 

Dans une casserole, chauffer l'huile d'olive en brassant avec l'ail et les flocons de piment, jusqu'à ce que l'ail commence à dorer légèrement. Ajouter la pâte de tomate, le sel et le romarin, puis cuire environ 30 secondes en remuant.

Ajouter les pois chiches, les pâtes, l'eau puis la croûte de parmesan, bien remuer et gratter le fond afin de récupérer les sucs de cuisson. Porter à ébullition à feu fort, puis baisser à feu moyen.

Laisser mijoter à découvert pendant environ 15 à 20 minutes en brassant souvent. Goûter vers la fin de la cuisson afin de s'assurer que les pâtes sont à votre goût. Ajouter de l'eau au besoin si les pâtes ne sont pas cuites et qu'il ne reste plus de liquide. Retirer la croûte de parmesan à la fin de la cuisson.

Servir dans des bols creux avec du parmesan fraîchement râpé et des flocons de piments. Si désiré, arroser de quelques gouttes d'huile d'olive extra vierge.

Mangiare!



__________________________________________
Source : recette modifiée de Dinner : a love story

mercredi 9 novembre 2016

Pâté chinois au tofu ou aux lentilles

J'ai déjà testé par le passé le pâté chinois aux lentilles, mais je ne l'ai jamais présenté sur mon blogue étant donné les photos qui étaient assez horribles, merci. Pourtant, j'avais totalement capoté! J'ai donc logiquement par la suite essayé cette version au tofu de la pétillante Gabrielle de chez Eat cook and love, et j'ai également adoré. La prochaine fois, je vais faire un mélange de tofu grillé et de lentilles, ça va être le summum!

Le secret du pâté chinois végé, c'est d'assaisonner sa protéine avec des épices à steak, de la sauce Worcestershire et de la sauce soya.

Tofu, blé d'inde, patates... :)




Ingrédients (environ 6 portions) 

Étage tofu 'steak' (ou lentilles)

1 c. à soupe d'huile d'olive
1 oignon, haché finement
1 bloc de tofu ferme, émietté (ou 3 à 4 tasses de lentilles cuites)
1 c. à soupe d'épices à steak*
1 à 2 c. à soupe de sauce Worcestershire
1 c. à soupe de tamari ou sauce soya

*J'ai mis moitié épices à steak avec sel (en épicerie), et l'autre moitié sans sel (chez Anatol)

Étage blé d'inde

1 1/2 tasse de maïs en grain (décongelé ou en conserve)
1 conserve de maïs en crème (398 ml)
Pincée de cayenne

Étage patates

5 grosses pommes de terre, pelées et coupées en cube (on peut faire un mélange de pomme de terre régulière et de patates douces : c'est ce que j'ai fait)
2 gousses d'ail, hachées
1/4 tasse de lait
1 à 2 c. à soupe de beurre
Plein de poivre du moulin et une pincée de sel

Préparation 

Dans une casserole d'eau légèrement salée, cuire les pommes de terre avec l'ail pendant 20 à 25 minutes, le temps qu'elles soient tendres.

Égoutter les pommes de terre et l'ail et piler avec le lait, le beurre et le poivre. Réserver.

Préchauffer le four à 350 F.

Pendant ce temps, dans un grand poêlon, chauffer l'huile d'olive. Ajouter l'oignon, saler et poivrer, puis cuire en brassant jusqu'à ce qu'il soit translucide.

Ajouter le tofu émietté (ou les lentilles) et cuire jusqu'à ce qu'il soit bien doré. Ne pas trop brasser. Saler et poivrer.

Ajouter les épices à steak et laisser cuire deux minutes en touillant.

Ajouter la sauce Worcestershire et le tamari (ou sauce soya), puis laisser cuire 5-10 minutes en brassant à l'occasion.

Mélanger les deux sortes de maïs avec la cayenne et réserver.

Dans un plat de cuisson, déposer le tofu 'steak' (ou les lentilles 'steak' :) et bien disperser dans le plat pour créer un étage.

 Thérèse serait mêlée là! ;)


Faire ensuite l'étage de maïs, puis celui de pommes de terre pour finir. Saupoudrer de paprika si désiré.

Enfourner sans couvrir pour environ 30 minutes, jusqu'à ce que les côtés commencent à bouillonner très légèrement et que le dessus soit un peu doré. Laisser reposer au moins 5 minutes avant de servir... avec du ketchup, bien entendu!



________________________________________
Source : recette légèrement modifiée de Gabrielle :)


mardi 1 novembre 2016

Sauce Tonkatsu

Sauce Tonkatsu, vous allez me dire? À vos souhaits! :)

Cette sauce japonaise est traditionnellement servie sur du porc pané, mais peut aussi l'être sur du poulet, du tofu, des crevettes, etc. Je dois avouer que les ingrédients la composant ont vraiment piqué ma curiosité, et c'est pourquoi j'ai décidé de la préparer à la maison. Le jeu en vaut la chandelle, parce que c'est complètement exquis, et ça se conserve un bon 3-4 semaines au réfrigérateur. Sur du porc, c'était simplement malade, et j'ai hâte de tester la version au tofu la semaine prochaine.




Sauce Tonkatsu (environ 3 tasses)

1 c. à thé de fécule de maïs
1/2 tasse d'eau
1/2 tasse de jus de clémentine ou d'orange
1/3 tasse de sauce soya réduite en sodium
6 c. à soupe de vinaigre de riz
1/4 tasse de mirin
2 tomates, coupées en cubes
1 oignon, haché
1 gousse d'ail, hachée
2 c. à thé de gingembre frais, râpé ou haché
1 pomme, pelée, épépinée et coupée en dés
6 dattes de type Medjool, dénoyautées et coupées en dés
1 c. à soupe de pâte de tomate
1 c. à soupe de ketchup
1/8 à 1/2 c. à thé de poivre de Cayenne
1/4 tasse de cassonade

Préparation

Dans un bol, délayer la fécule dans 1 c. à soupe d'eau. Réserver.

Dans un autre bol, mélanger le reste des ingrédients à l'exception de la cassonade. Réserver.

Dans une casserole, chauffer doucement la cassonade avec quelques gouttes d'eau en remuant jusqu'à ce qu'elle commence à caraméliser, soit environ 3 minutes (ou jusqu'à ce qu'elle soit ambrée).

Ajouter rapidement tous les ingrédients à l'exception du mélange de fécule. Porter à ébullition et laisser mijoter à feu moyen environ 10 minutes. Ajouter le mélange de fécule en remuant et laisser mijoter 1 minute.

Au mélangeur (ou avec un bras mélangeur), réduire en purée lisse. Passer au tamis dans un bol et laisser tiédir. Couvrir et réfrigérer jusqu'à refroidissement complet, soit environ 3 heures. Se conserve au réfrigérateur un bon 3-4 semaines.

Pour un porc tonkatsu, simplement utiliser des côtelettes de porc désossées : les tremper dans la farine, dans l'oeuf battu, puis la chapelure panko. Dorer dans la poêle des deux côtés avec un filet d'huile, environ 3 à 4 minutes dépendamment de l'épaisseur de vos côtelettes. On peut faire le même procédé avec du tofu, du poulet, etc.




_______________________________
Source : recette modifiée de Ricardo

Imprimer